Rogerio et Pascale

 

J'ai rencontré Rogerio et Pascale peu après mon arrivée au Portugal. Je savais qu'ils étaient propriétaires de chevaux alors c'est la première chose dont je leur ai parlé. Il se trouve qu'en moins de 5 minutes, nous nous sommes aperçus que Urmuz était le frère de Vimuro, un an de plus et de même élevage! Alors forcément ça crée des liens. Moi qui ne connaissais strictement personne en arrivant, ils m'ont prise sous leur aile et c'est grâce à eux que j'ai découvert le Convento Sao Domingos au pied de la Serra da Arrabida, et fait la connaissance de Carlos Tomas, écuyer à l'école portugaise d'art équestre qui est devenu mon professeur et celui de Nino.

J'ai aussi fait la connaissance de Fernando Pascoa, fou d'attelage et qui a vraiment un don pour cette discipline, bien qu'il ne la pratique que pour le plaisir... et qui m'emmène atteler avec lui dès que j'en ai envie.

C'est aussi grâce à eux que j'ai pu connaître de l'intérieur le monde équestre portugais, notamment Golega. Je venais à Golega depuis Paris, et je rêvais de posséder un jour un de ces chevaux...ressembler à ces femmes vêtues du costume traditionnel et de leurs plus belles boucles à filigrane, d'une élégance exceptionnelle.

En août, alors que je n'étais là que depuis 2 mois, j'ai fait part à Rogerio de mon souhait de pouvoir réaliser ce rêve: aller à Golega avec Nino pour mes 30 ans. C'est comme ça qu'en moins de 2 mois, j'ai pu avoir une stale pour Nino et un joli costume portugais (o traje a portuguesa) sur mesure, qu'un vieux tailleur de Barreiro a réussi à coudre en deux semaines seulement! Une vraie gageure quand on connait la complexité du costume et ses spécificités. Mes 30 ans à Golega auront été un moment inoubliable de ma vie, la réalisation d'un rêve de gosse. Le moment où l'on se pince et où l'on se demande si ce qu'on vit est bien la réalité. Aujourd'hui j'essaie moi aussi de faire partager ça aux amoureux de chevaux!

Bref ce n'était que le début d'une grande aventure d'amitié et de générosité qui m'a conduite jusqu'ici, et à laquelle je reste redevable à jamais !

Rogerio et Pascale sont ma deuxième famille au Portugal! Et j'espère continuer à partager avec eux mes rêves, mais aussi les leurs car je sais qu'ils en ont et je ne doute pas de leur réussite.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site