Billets de vimuro-pur-sang-lusitanien

Saillie Nino

 Ca y est deuxième étape pour un étalon après l'agrément: sa première saillie!

C'est chose faite pour Nino qui se comporte en vrai gentleman avec Zara!

Au Portugal la monte se fait en liberté, à peu près 10 jours après la mise bas, et quand la jument accepte le mâle. On peut aussi bien entendu attendre les prochaines chaleurs plus éloignées. Mais en général on ne perd pas de temps au Portugal!

 Les saillies se font rapprochées au début (2+/3 premiers jours ) puis tous les deux jours (car les spermatozoides restent actifs 48h) jusqu'à ce que la jument n'accepte plus le mâle. Si la jument continue d'accepter le mâle longtemps, il vaut mieux faire une échographie pour voir les stades folliculaires sur les ovaires. Si l'ovulation est proche on peut la déclencher par une injection de gonadotropine, si non on peut relancer un cycle de chaleur avec des prostaglandines.

Il ne faut pas laisser sauter le mâle s'il n'est pas prêt. En général la saillie en elle-même dure très peu de temps, pas plus de 30 secondes. Pour Nino, ça dure un peu plus il aime bien rester, il faut le tirer pour qu'il descende!

Les cordes que vous pouvez voir sont destinées à protéger l'étalon si la jument ne l'accepte pas car elle rue très fort.  Quand la jument est en chaleur (comme Zara sur la video) ça n'arrive pas. Il y a des coussinets de protection pour ne pas blesser la jument derrière les paturons. En cas de problème on peut tout de suite détacher les cordes qui lient les postérieurs à l'encolure par un système d'attache similaire à celui que l'on fait pour éviter que les chevaux tirent au renard.

Immédiatement après la saillie on peut faire trottiner la jument pour éviter que le sperme ressorte.

En suite échographie entre 16 et 21 jours pour voir s'il la jument est pleine.

Et voilà, dans 11 mois et 10 jours environ le poulain naîtra!

Zara a été saillie pour la dernière fois le 22 avril.

Le 17 mai, une échographie a confirmé qu'elle était pleine de Nino!

Lire la suite

Océany arrive première à sa séance de classification!

Le 29 mars, Domitille a emmené Océany (Poney Connemara) à un concours de modèles et allures pour sa séance de classification : il s'agit d'une sorte de confirmation dans la race Connemara au cours de laquelle on classe les futurs reproducteurs dans 3 catégories : catég 1 : standard de la race ok et examen véto ok ; catég 2 : standard non respecté (taille, couleur,...) ou moyenne modèle et allure inf 15/20 pour les mâles et à 12/20 pour les femelles, mais examen veto ok, categ 3 : hors standard et pb véto.

Océany a non seulement été classée en categ 1 mais en plus elle a eu la meilleure moyenne et de plus d'un point de tous les 12 poneys présentés, mâles et femelles confondus.

Détail de sa note: 31/40 au modèle et 16.5 /20 aux allures, soit 15.75 de moyenne au total. 

Les juges ont adoré ses hanches larges, son encolure bien greffée et bien orientée, sa tête très chic, son dos bien tendu, sa profondeur de poitrail (rare chez les connemara qui sont souvent cylindriques). Ils ont seulement reproché un petit manque d'os et une épaule un peu droite. Mais aux allures c'était la seule ponette qui marchait tranquillement en main au pas puis au trot. En liberté  elle a tout donné : un trot aérien, bien sagement tout autour de la carrière avec une extension magnifique et puis un petit galop cadencé. Tout le monde était scotché, sa propriétaire Domitille la première. Le colonel de Laurens, l'éleveur de sa maman Ispany, était là et a adoré la ponette.

Alors félicitations Domitille, tu es une éleveuse d'avenir! et bravo à Océany (ci-dessous)! Rigolant

Concours Caiscais du 28 février

 

Nino a obtenu 62,8% à la M1 du 28 février et a fini premier sur les 5 concurrents pour la M1. On était très fiers!

Je dois dire que nous nous sommes bien améliorés: les arrêts, le reculer sont désormais beaucoup plus acceptables, nous avons réussi à sortir un trot moyen et Nino s'habitue à la participation aux concours (et fait beaucoup moins l'étalon, ce qui est plus reposant Clin d'oeil )

Reste que nous continuons à manquer d'expérience. Moi notamment! mes tracés sont encore défectueux pour certains cercles et les trots moyen et allongé sont encore très incertains.

Mais l'essentiel est là: nous nous améliorons.

Nous commençons à travailler la M2 qui sera présentée dès le prochain concours je pense en mars ou avril. Nouvelles difficultés de la M2: changement de pied ferme à ferme avec départ au galop à faux, départ au galop du pas, différenciation galop rassemblé, moyen et allongé, pirouette au pas, épaule en dedans sur la ligne du milieu.

Pas de photo, car comme d'habitude, personne pour en prendre! bises à tous

Claire et Nino

Marie Sophie trouve son bonheur!

De la part de Marie Sophie

Bonjour! Je m'appelle AMENDOA ... et suis de fer Pedro Pinela, issue d'une grande lignée de lusitaniens avec comme pére ...grand père et arriére grand -pére que du beau monde ! : ELEITO ... MARIALVA... LIDADOR..HABIL...étalons reconnus...une mére TIRANA réputée pour sa gentillesse...et la finesse de ses produits....
Destinée à une carriére de pouliniére, ma vie a basculé quand une certaine M.Sophie  a posé ses yeux emerveillés sur moi et n'a eu de cesse que de m'arracher à mon éleveur...qui a bien voulu me laisser partir...mon arrivée au Pays Basque est eminente et pour faire les présentation ci-joint une photo de moi à 3 ans à un concours de modéle et allure...et une des derniéres photos prises par ma nouvelle proprietaire à notre derniére entrevue à l'élevage Arribe avec mon poil d'hiver et mes 4 ans....
Je ne remercierai jamais assez Claire qui guida ma nouvelle proprietaire tout au long de cette aventure et permis notre rencontre...c'est confiante en l'avenir et le sabot leger que j'embarque dans le camion qui m'emméne dans ma nouvelle vie.

Nino agréé étalon le 7 février.

Nino a été agréé étalon le 7 février!

Il a eu néanmoins une note assez faible de 62 sur 100 (détail ci-dessus).

Il a perdu des points sur les allures notamment : l’organisation était très mal faite, et nous avions deux chevaux à préparer. Nous avons pris beaucoup de retard et Nino a été prêt (sellé et monté) très en retard. Il est arrivé dans le premier groupe à être présenté sans échauffement. Malheureusement il a été le deuxième cheval à être montré, donc pas de chance, car sans échauffement il est irrégulier et manque d’amplitude à froid en raison de sa blessure au genou et Carlos n’a pas pu montrer ce qu’il sait faire (passage et allongement au trot) pour démontrer qu’il a de l’amplitude…

C’est dommage, je suis tout de même très déçue car je pensais également qu’il aurait un 7 sur la note d’ensemble car même si c’est un cheval qui a une arrière main plus faible, il est bien proportionné et harmonieux dans son ensemble. Je m’attendais plus à un 64/65 qu’à 62. Il n’a pas plu aux juges voilà tout. Et d’ailleurs dans l’ensemble ils n’ont pas mis de très bonnes notes sur cette session. Il n’y a eu qu’une seule note au dessus de 70 (sur 19 candidats), tout le reste au dessous de 69.

 Enfin, l’essentiel est qu’il ait été agréé.

 Tête et encolure            1          7          7

Epaule et Garrot             1          7          7

Thorax et côtes              1          6          6

Dos et rein                     1,5       6          9

Croupe                           1          6          6

Membres                        1,5       6          9

Allures                           1,5       6          9

Ensemble de formes       1,5       6          9

TOTAL     (coefficients)                       62

Bilan concours Arruda dos Vinhos

Vendredi soir, quelle ne fut pas ma surprise de constater qu’une fois mises les protections et la remorque en vue, mon Nino s’est mis à trottiner, passant ainsi devant moi pour filer droit sur sur le van et hop entrer dedans comme un grand qui est content de se changer un peu les idées.

Décidemment ce cheval m’épatera toujours ! Il ne fait rien comme les autres !

Mais ce n’était que la seule bonne nouvelle de la journée. Car arrivée à Arruda dos vinhos sous une pluie battante , je constatai avec horreur à quel point le site était « officiel » : manèges couverts immenses, tribune et restaurant avec bais vitrée panoramique avec vue sur le manège central décoré des plus belles photos de l’élevage MASSA (propriétaires du site, pour ceux qui connaissent). Au cours de mes pérégrinations pour trouver un box pour Nino dans cette gigantesque infrastructure, je croise, Daniel Pinto bien sur, mais sur Galopin, Miguel Ralao Duarte, Paulo Caetano, l’éleveur Antonio Rico et j’en passe etc… Puis je croise Maria qui m’emmène avec elle et me dit qu’il y a des boxes libres de son côté. Du coup Nino était installé dans la même rangée que le magnifique Pensador MV de Maria et juste à côté de l’inégalable Ruby (JO de 2012 on parie ?). Bref, à cheval à 20h30, j’arrive pour m’entraîner sur le carré de l’épreuve et là on me dit « ah ben non on vient de fermer tous les manèges ». Enorme déception, tout ce trajet fait pour rien, d’autant plus que mon heure de passage le samedi est prévue à 19h10, soit la dernière des 14 compétiteurs pour la M1…. J’aurais pu ne l’emmener que dans l’après-midi…

Je laisse Nino vers 21h45, puisque les lumières ont été toutes éteintes à peu près vers cette heure là, et très préoccupée car mon Nino qui venait donc d’arriver était en train de faire l’idiot avec ses voisins qui ne le calculaient même pas (heureusement). Façon Nino quoi. Tout s’est quand même bien passé mais il s’est fatigué à ronfler et s’exciter une partie de la nuit ; du coup je l’ai récupéré un peu « em baixo » le lendemain et avec un certain manque d’impulsion.

Après le Grand Prix de l’après-midi ont commencé les épreuves M du samedi. Ultime candidate et hyper stressée, la reprise s’est néanmoins très bien passée : Nino a fait de beaux arrêts carrés, a bien reculé, bien galopé à droite, fait de bonnes transitions. Les seules erreurs faites ont été de mon fait et pas de celui du cheval.

Bilan 59,9%, classé 4ème de ma catégorie et 5ème sur 14 toutes catégories confondues. Même si je n’avais pas atteint l’objectif des 60%  j’étais hyper contente et Carlos aussi. La reprise était beaucoup mieux réussie qu’à Caiscais, et si l’écart de note n’est pas si grand (0,8), c’est que dans ce type d’épreuve de meilleur niveau les juges sont plus sévères.

Le lendemain, pas du tout le même esprit. Début de l’échauffement à 20h50, Nino est très énergique, même un peu trop, forcément, il a bien récupéré de la veille et s’est acclimaté à ses voisins. Beaucoup plus d’impulsion et de réactivité sur la reprise, mais un Nino qui est ailleurs, pas du tout avec moi, très déconcentré. Bilan il y a des choses qu’on n’a pas bien fait du tout du type, le trot allongé et les transitions galop trot, car monsieur n’est pas attentif. Je sors en ayant la sensation que c’est moins bien que la veille, mais finalement on eu plus de 7 sur els choses qui ont été réussies et j’ai mieux dessiné la reprise. Au final, un peu mieux, 60,2%, l’objectif est atteint, nous restons exactement au même classement et nous passons même devant Vermute son frère. Mais on est rentré à la maison avec Pipoca à 1h40 du matin !

 

Moralité de l’histoire : Je suis quand même très fière de Nino dont je connais mieux le comportement en compétition désormais et Carlos avait raison pour la préparation de cette compétition, il fallait s’entraîner avant ! 

Debriefing concours Caiscais

Samedi, belle journée, mais Claire un peu trop décontractée. Ce qui fait que Nino et sa cavalière hyper stressés au moment de se préparer et de passer. Bilan : la déroute : à l’échauffement, comme d’habitude, demi-tour cabré au galop à chaque fois qu’on croise un cheval, et pendant la reprise, une cavalière liquide qui dessine très mal la reprise et un Nino qui part au galop dans un cercle au trot et change de pied à la fin de la ligne courbe.

Bref vraiment nul, résultat 56,6%.

Le lendemain, ça va mieux on a repris un peu de sérieux. Mais les conditions sont horribles (cf l’album photos), Nino n’aime pas marcher dans la gadoue et les flaques et moi, bof bof la pluie dans la figure.

Enfin, on sauve à peu près la face avec un 59,1, tout juste acceptable. Mais le reculer est raté et Nino baisse beaucoup la tête au galop à droite (sans doute son genou qui le gêne).

Beaucoup de progrès restent à faire pour la semaine prochaine (et pour le reste de l’année d’ailleurs !). Et oui Coco on ne peut pas encore parler de performances…

Ceci dit c’était le premier concours de Nino à l’extérieur, et pour moi la première M1.

Et Nino adore que je le trimbale, il monte tout seul dans le van à l’aller comme au retour !

Merci à Hélène pour les photos et le soutien.

Claire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site